Auteur : Christophe Havot


14.00



Catégorie(s) : Roman
Mots clés :

Un orpheul'

 

« Mes premiers souvenirs sont très confus. C’est ma mère qui m’a raconté certaines choses. Mais elle n’a jamais voulu entrer dans les détails. J’ai l’impression qu’elle a souhaité se débarrasser de tout ça, qu’elle a préféré ne pas s’encombrer avec les erreurs, les fautes, les moments douloureux. J’aurais aimé en apprendre davantage, pas pour juger, juste pour savoir. .. J’ai quelques photographies, dans un album ancien qui a failli disparaître avec tout un tas de vieilleries. Sur les images, j’ai l’air d’un enfant souriant, heureux de vivre. Je suis fier de pouvoir dire que j’ai reçu une bonne éducation, puisque j’ai été élevé dans le 16e. Le 16e Arrondissement de Paris. Bon, si je précise que c’est aux Orphelins d’Auteuil, ça fait plutôt rire. J’aime bien plaisanter. Il faut savoir rire, c’est important. Je suis fier d’être un «orpheul’ », comme on disait à l’époque, et comme ils doivent toujours dire aujourd’hui, je suppose. Je dois beaucoup à l’Œuvre d’Auteuil.

J’aurais pu mal tourner, devenir un voyou. Je savais me battre, je n’avais pas peur. Le décor de mon enfance, avant Auteuil, c’était la zone. Je n’ai pas baigné dans le confort. Je n’ai pas toujours mangé à ma faim. Je sais ce qu’est la pauvreté. Je n’étais pas malheureux, ce n’est pas mon tempérament. Ce qui est certain c’est que j’étais livré à moi-même.

Bon, tu racontes ça comme tu veux. Si tu as besoin de détails, j’essaierai de t’en donner si je m’en souviens, mais j’ai oublié pas mal de choses. Il te faudra remplir les vides, inventer à certains moments, sinon ça ne fera jamais un livre. »

… Cela a fait un livre. Christophe Havot raconte la singulière enfance de son père.

  • Parution avril 2016
  • ISBN : 9 791092 667462