Auteur : Anne Gallois


15.00



Catégorie(s) : Collection passages, Littérature du réel
Mots clés : lacoste, pierre-cardin, village

Du côté de chez Sade, histoire d’un village vendu

Libertaire, mécréant, longtemps communiste, Lacoste accueille depuis toujours des populations aussi diverses qu’extravagantes. Années 50 :

André Breton, Max Ernst, Picasso viennent en pèlerinage au château où vécut le marquis de Sade., puis arrivent des artistes scandinaves qui, très vite, s’amalgament à la population locale. Peu après débarquent hippies, babas-cool, marginaux de tout poil tandis qu’un peintre new-yorkais crée une école d’arts, attirant chaque année une centaine de jeunes américains. Alfred Deller organise des stages musicaux où se pressent chanteurs et musiciens baroqueux du monde entier. Dans les cafés se mêlent jeunes autochtones, agriculteurs, retraités, étudiants américains, artistes, musicos, babas, touristes... On parle autant patois qu’anglais et, sur le présentoir à journaux, le New-York Times côtoie le Provençal. Dernier arrivé, Pierre Cardin devait bouleverser le village...

Le mot de l'auteur : 

Lacoste est depuis longtemps mon village de cœur. J’y vis une partie de l’année. J’ai vu le village évoluer, se transformer, comme beaucoup d’autres. Mais Lacoste a une histoire particulière puisqu’un seul homme, le couturier et homme d’affaires Pierre Cardin, a bouleversé en profondeur la physionomie du village...et son âme. Il fut impératif pour moi d’écrire ce livre, né de sentiments mêlés, de raconter l’histoire de ce village si riche de sa population cosmopolite. Evoquer les moments forts, les bonheurs et les drames, les particularités, les folies...Raconter aussi l’envers du décor, la stupéfaction, l’indignation, la tristesse.

  • Parution avril 2016
  • Littérature du réel
  • Pages :
  • Format :
  • ISBN